Batman Beyond: Return of the Joker - Curt Geda

jeudi 30 juin 2011
Long métrage d'animation sortit en 2000

Promis, après ce billet j'arrête de poster du Batman (pendant au moins 3 jours) (peut-être).
ROTJ (oui, j'aime les acronymes barbares), c'est un direct-to-video dans la continuité de la série Batman Beyond : même univers, même character design. C'est l'équivalent de Mystery of the Batwoman par rapport à TNBA par exemple (ça va, vous suivez?). Une sorte de super-épisode, où les réas bénéficient d'un plus gros budget et peuvent se lâcher un peu plus (quoique... voir plus bas). Du coup, on a là une prod bien léchée, avec des personnages et un décors familier mais en bonus de jolis effets 3D et des explosions à gogo.

Un clin d'oeil aux décors de BTAS?

C'est bien joli tout ça, mais si ça suffisait à faire un bon film ça se saurait. Alors, qu'est ce qu'il y a sous la carrosserie? Bon, vous vous en doutez, l'archennemi de Batman est de retour. Et... c'est tout ce qu'on peut décemment révéler sans risquer de spoiler. Ben oui, parce que c'est un film à twist, alors forcément... Sachez simplement que tout ça est expliqué et justifié, ça ne sort pas de nulle part et il ne s'agit pas simplement d'un joker "next-gen" (ce que les réalisateurs avaient bien pris soin de ne pas faire dans la série afin de lui donner une vraie âme) mais bien DU Joker, le seul et l'unique. Ce qui est doublement étrange, puisque a) il était mort et enterré b) il n'a pas pris une ride (scoop : le Joker mettait de la crème de jour, d'où son petit teint pâlot).

De touchantes retrouvailles

Ce film fait en quelque sorte le lien entre la grande époque de Bruce Wayne qu'on avait quitté à la fin de TNBA, et la série Batman Beyond. Certaines questions (une surtout) qui étaient restées en suspens jusqu'ici trouvent enfin leur réponse, et ça c'est pas mal. En fait, une bonne partie du film constitue un flashback sur l’évènement qui a justement mis fin à cette grande époque. Je n'en dis pas plus, cette séquence est particulièrement réussie et il vaut mieux avoir l'esprit vierge pour en profiter pleinement. On y trouve notamment une idée de génie et quelques scènes d'anthologie, rien de moins. Honnêtement, ça fait partie de ce que j'ai lu / vu de vraiment meilleur dans le Bat-universe, et je pèse mes mots. Petit coup de gueule vis-à-vis de la censure dont ce film a fait l'objet, puisque si dans l'ensemble elle ne touche qu'à des détails mineurs, une des scènes les plus importantes du film est complètement modifiée, et ça nuit pas mal à son intensité dramatique. Alors un conseil : essayez de mettre la main sur la version uncut, ça vaudra mieux. Il faut bien dire que c'est quand même très sombre, voire borderline pour ce qui est à la base un dessin animée pour enfants (mais je serais le dernier à m'en plaindre). Le support joue évidemment : je ne suis pas sûr qu'ils auraient pu raconter la même histoire (même en prenant en compte la censure) dans la série principale.

Difficile à rendre avec un simple screenshot, mais le jeu d'ombres et lumières dans cette scène est très réussi

Bon, une tuerie donc? Ben non, malheureusement. Parce que le film se casse un peu la gueule sur la fin, malgré quelques passages intéressants. Mais le twist ne m'a pas convaincu. Du tout. D'autant que je voyais très bien une alternative qui aurait fait un final grandiose, alors forcément quand on me balance une explication alambiquée et somme toute assez ridicule à la figure, je fais la gueule. De nouveau je suis obligé de rester assez vague, mais vous pouvez lire mon avis plus détaillé sur la fin (mais pas que) ici si vous ne craignez pas les spoilers. Si on rajoute à ça un côté très hollywoodien avec explosions à gogo et une scène de réconciliation certes touchante mais qui fait un peu plaquée, je pense qu'on peut dire que la fin est franchement ratée. Relativisons quand même un peu : elle est ratée, mais pas jusqu'à être mauvaise. C'est juste que le reste du film avait mis la barre sacrément haut, et que du coup je m'attendais à quelque chose de vraiment exceptionnel. C'est dommage, puisque ROTJ aurait vraiment pu être un chef d'oeuvre du Bat-universe, et un bon film tout court. Il n'est "que" un bon Batman. Un film bancal, inégal, et brillamment raté.

1 commentaires:

Calenwen a dit…

Arf je l'ai pas encore vu celui-là (menfin je me suis spoilée toute seule le twist alors je serais ptêtre plus indulgente sur le sujet xD).

Enregistrer un commentaire